Les affaires reprennent pour le tourisme et les voyages

Avion

Après des mois pénibles, l'industrie du voyage recommence à vivre.

Les restrictions sanitaires sont de moins en moins présentes et, surtout, Ottawa va abandonner la quarantaine obligatoire à l'hôtel pour les voyageurs de retour, dès juillet.

Le copropriétaire au Club voyages Lavoie de Val-d'Or, voici Martin Beauvais, pense que les choses vont dans le bon sens, mais sert aussi une demande au gouvernement :

«On est rendu là, quand tout va tomber, ça sera bien.  Le PCR, c'est trois jours avant de partir et en revenant, pour avoir deux tests négatifs.  C'est juste plate un peu. Est-ce que ça va tomber?  J'aimerais ça.»

- Martin Beauvais

Martin Beauvais ajoute que quelqu'un qui veut voyager bientôt a déjà des choses à faire :

«Il faut s'assurer que le pays où tu vas n'exige pas de quarantaine en arrivant.  Si tu pars 14 jours et que tu dois t'isoler 14 jours là-bas, c'est pas le fun.  Il faut savoir les exigences du pays.  Il y a aussi les assurances qui sont importantes.  Ça fait en sorte que si les cas explosent et qu'on ne peut pas partir, on est backé.»

- Martin Beauvais

Il faut aussi s'assurer que son passeport soit en règle et avoir été vacciné pour aller dans d'autres pays.