Michel Cadotte obtient sa libération conditionnelle

MICHEL CADOTTE

Michel Cadotte, cet homme qui a tué sa conjointe atteinte d'Alzheimer en 2017 dans un CHSLD de Montréal, a obtenu une libération conditionnelle aujourd'hui.

L'homme de 58 ans avait été condamné à deux ans moins un jour de prison en mai dernier pour avoir étouffé avec un oreiller Jocelyne Lizotte, 60 ans, pour mettre fin à ses souffrances. Son crime avait été qualifié de meurtre par compassion. Il a donc passé près de 8 mois derrière les barreaux. Il ira en maison de transition avant d'être complètement libre.

La Commission des libérations conditionnelles estime qu'il ne représente plus un danger pour la société et qu'il est en mesure de purger sa peine dans un cadre moins restrictif que l’incarcération.

Il devra respecter une période de probation de 3 ans et accomplir 240 heures de travaux communautaires.

Michel Cadotte avait déposé une première demande de libération en septembre dernier qui avait été refusée.

spacer