Policiers plus sévères : 118 km/h sur l'autoroute, c'est trop vite

Radar ISTOCK aijohn784

Avez-vous vu plus de policiers sur les routes ce weekend ? L'opération nationale concertée, « Je ralentis, Je sauve des vies » se poursuit toute la semaine.

Les corps policiers seront présents sur les routes alors que le déconfinement progressif arrive au moment où il y a différents usagers sur la route : piétons, cyclistes ainsi que motocyclistes.

Il faut amener un changement de culture, croient les patrouilleurs qui voient trop d'automobilistes rouler toujours un 15 à 20 km/heure de plus que la limite permise. Ils seront maintenant moins tolérants, indique le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier.

« Il y a une mauvaise perception de la majorité des conducteurs qui se disent, à 100 km/h  je peux monter à 118 km/h. On voit ça sur les autoroutes et les grandes artères, mais on voit ça aussi dans les quartiers résidentiels. Ça devient très dangereux. »

Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne de 10 km/ heure, on pourrait diminuer de 100 le nombre de décès en province, selon les chiffres dévoilés par la Sûreté du Québec.

À Saguenay, cette opération se déroule simultanément avec celle de Rapides et Dangereux, déployée depuis le début du printemps pour calmer les amateurs de véhicules modifiés et de courses automobiles.