Un travail d'équipe pour Maïté Blanchette Vézina


Crédit photo:  (Archives Noovo Info)

La nouvelle ministre des Ressources naturelles et des Forêts assure vouloir travailler conjointement avec les élus et les intervenants du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des autres régions.

Maïté Blanchette-Vézina fera face à plusieurs défis de taille puisqu'à ses débuts au gouvernement, elle occupera également le rôle de ministre responsable des régions du Bas-St-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Si sa nomination est bien reçue au Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et l'Abitibi déplorent l'absence d'un ou une députée de leur région au conseil des ministres de François Legault.

Maïté Blanchette-Vézina croit que le travail d'équipe permettra de répondre aux nombreuses attentes:

« C'est important de s'entourer de gens compétents qui peuvent m'aider dans mes fonctions. Je compte prendre ce poste et toutes les responsabilités qui viennent avec de manière humble. »

Les réactions

Parmi ses premiers dossiers, la nouvelle ministre aura rapidement une rencontre avec les producteurs de boisés privés du Bas-St-Laurent, qui s'inquiètent pour leur avenir.

La Fédération des producteurs forestiers du Québec a d'ailleurs tenu à rappeler l'importance d'agir rapidement pour «  assurer le développement des activités de production de bois et d’aménagement de la forêt privée ».

La FPFQ dégage quatre éléments essentiels sur lesquels ils désirent collaborer: l'accroissement des mesures de soutien à la sylviculture, la sécurisation de l'accès aux marchés pour le bois des forêts privées, l'amélioration de la productivité du secteur et l'adoption de meilleures pratiques environnementales.

D'autre part, la Chambre de commerce et de l'industrie Rimouski-Neigette a réagi positivement à la nomination de Maïté Blanchette Vézina.

Le directeur général de la CCIRN Jean-Nicolas Marchand affirme avoir hâte de travailler avec elle sur les dossiers prioritaires comme la pénurie de logements et les places en garderies.

Le prolongement de l'autoroute 20 et la traverse Rimouski-Forestville figurent aussi parmi les dossiers sur lesquels ils collaboreront.