L'usine de traitement de l'eau potable de Drummondville coûtera 27,5 M $ de plus

UTE - plan 2021 CR Ville

Drummondville va finalement de l'avant avec la construction de la nouvelle usine de traitement de l'eau potable malgré une hausse des coûts de 27,5 millions $. Les estimations globales sont maintenant évaluées à 108,5 millions $ au lieu des 81 millions $ qui avaient été évoqués dans les derniers mois. Il s'agit du plus important projet d'investissement de l'histoire de la ville.

L'augmentation considérable des coûts serait notamment dû à l'effet de la pandémie sur la construction et les matériaux.

Le conseil municipal et la Ville ont réévalué le projet au cours de l'automne. Il a été décidé de ne pas retourner en appel d'offres, car les soumissions arrivaient à échéance et parce qu'on estime que les prix auraient été les mêmes, voire plus élevés ou que les compagnies de constructions se seraient désistées.

La mairesse, Stéphanie Lacoste :

Gracieuseté

''On n'a pas le choix ! Notre usine a presque 100 ans et est rendue à un niveau où on ne peut même plus faire des soins palliatifs. Il faut absolument avoir de l'eau, c'est essentiel et c'est notre responsabilité. Il faut aller de l'avant."

HAUSSE DE TARIFICATION PROGRESSIVE

La tarification sur l'eau potable augmentera progressivement au cours des prochaines années, mais elle sera au même niveau qu'anticipé avant de connaître les coûts finaux, notamment grâce à des subventions. Elle passera de 135 $ actuellement à 160 $ par maison.

Mme Lacoste a cependant mentionné vouloir continuer ses représentations politiques afin d'avoir d'autres soutiens financiers des gouvernements provinciaux et fédéraux.

DÉBUT DE LA FONDATION DE L'USINE AU PRINTEMPS

Les travaux préparatoires au vaste chantier seront complétés dans les prochaines semaines. Au printemps prochain, la fondation de l'usine débutera, et ce, pour plusieurs mois alors que la structure commencera à être érigée à la fin de 2022.

La nouvelle usine de traitement de l'eau potable permettra d'accroître la production pour fournir les développements industriels et résidentiels en plus d'améliorer le goût de l'eau et de réduire les odeurs.

Les nouvelles installations qui bénéficieront aussi aux résidents de St-Cyrille-de-Wendover, St-Majorique-de-Grantham et St-Germain-de-Grantham devraient être en fonction en 2025.