Prédateur sexuel : la cause de Montembeault remis au 4 décembre

Montambeault

À Sherbrooke, le dossier du prédateur sexuel Pascal Montembeault a une fois de plus été reporté aujourd'hui (mardi). 

Un retard dans le dépôt des rapports d’évaluation est en cause.

Selon La Tribune, le dossier est remis au 4 décembre pour fixer le moment des observations sur la peine.

Montembeault, 39 ans de Trois-Rivières, a plaidé coupable à plus de 160 accusations de leurre informatique, incitation à des contacts sexuels ainsi que production et possession de pornographie juvénile.

Les victimes alléguées habitent plusieurs régions du Québec, dont certaines, au Centre-du-Québec. Montembeault a même fait des victimes en France.

 

En collaboration avec Jennifer Gravel, journaliste Bell Média, Drummondville