Hausse du nombre de trousses médicolégales utilisées en Estrie

CALACS - Agression Femme - I Stock - ardone

Le CALACS Agression Estrie constate une augmentation d'utilisation des trousses médico-légales dans les dernières semaines.

L'organisme vient en aide aux femmes et aux adolescentes de 12 ans et plus ayant été victimes d’agression à caractère sexuel ainsi qu’à leurs proches.

Depuis la levée des mesures sanitaires à la mi-février, l’équipe d'intervenants dénombre près d’une vingtaine de trousses exécutées. 

« Il y a des établissements qui ont réouvert, comme les bars et les restaurants. On voit qu'il y a beaucoup de situations qu'on rencontre où c'est des gens qui sont intoxiqués et que d'autres gens profitent de leur vulnérabilité », explique Kelly Laramée, porte-parole du CALACS Agression Estrie.

En effet, l'organisme souligne que l'alcool est la drogue numéro un pour le viol. Il revient au citoyen d'agir lorsqu'il a une raison de croire qu’une personne n’a pas la capacité de consentir et que sa sécurité est compromise. 

« Concrètement, si vous voyez une personne figer, se reculer d’une autre personne, quelqu’un se faire toucher de façon insistante, une personne incapable de marcher droit : intervenez », peut-on lire dans une lettre ouverte du CALACS.

Certaines personnes ayant bénéficié des services de l'organisme ont d'ailleurs rapporté avoir sollicité l’aide des citoyens, qui eux ne sont pas intervenus en retour.

« Les trousses pour lesquelles on a accompagné, je vous dirais que les trois quarts c'est des gens qui avaient fréquenté des bars ou des restaurants », affirme Mme Laramée.

L'organisme reste à la disposition des victimes pour les accompagner dans leurs démarches. Si vous êtes vous-mêmes victimes d'une agression sexuelle, vous pouvez contacter le CALACS Agression Estrie au 819-563-9999.