L’armée déployée après le passage de l’ouragan Fiona


Plusieurs arbres ont été déracinés par le passage de Fiona en Nouvelle-Écosse. (Vaughan Merchant | La Presse canadienen)

Les résidants du Canada atlantique et de l’est du Québec constatent toute l’étendue des dommages laissés après la tempête post-tropicale Fiona qui a traversé la région au cours du week-end, l’une des plus fortes tempêtes que la côte est du Canada ait jamais connues.

Des membres des Forces armées canadiennes sont déployés pour aider aux efforts de rétablissement, la ministre fédérale de la Défense Anita Anand ayant annoncé dimanche qu’environ 100 soldats dans chacune des trois provinces étaient soit en place, soit en route vers Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard pour aider à l’effort de nettoyage.

Le ministre de la Protection civile, Bill Blair, a précisé que le besoin immédiat était de fournir de la nourriture et un abri aux personnes déplacées par la tempête, c’est pourquoi le gouvernement fédéral verse des dons à la Croix-Rouge canadienne.

Cependant, il a ajouté qu’Ottawa travaillera avec les provinces pour déterminer ce qui est nécessaire pour la reprise d’un point de vue financier, en particulier pour les Canadiens qui ont tout perdu. Il a complété que la priorité était la restauration de l’électricité et des services publics, ainsi que le dégagement des routes pour acheminer les fournitures essentielles à ceux qui en ont besoin.

À lire également:

Au pic de Fiona samedi, plus de 500 000 clients à travers le Canada atlantique étaient sans électricité, mais tôt lundi matin, ce nombre avait été réduit à moins de 300 000, la grande majorité en Nouvelle-Écosse. Alors même que les équipes travaillent 24 heures sur 24 pour réparer les lignes tombées en panne, certaines entreprises de services publics ont averti qu’il pourrait s’écouler des jours avant que le courant ne soit rétabli pour tout le monde.

Les autorités de l’ouest de Terre-Neuve ont confirmé dimanche le premier décès lié à la tempête au Canada. La GRC a déclaré que le corps d’une femme de 73 ans avait été retrouvé dans l’eau plus de 24 heures après qu’une vague massive a frappé sa maison, arrachant une partie du sous-sol. Son nom n’a pas été rendu public.

La cause du décès d'une deuxième personne sur l'Île-du-Prince-Édouard n'a pas encore été déterminée, mais le directeur par intérim de la sécurité publique de la province a déclaré lors d'une conférence de presse que les résultats préliminaires indiquaient «l'utilisation d'un générateur». Aucun autre détail n'a été fourni.

Samedi, le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé que le gouvernement fédéral égalerait tous les dons versés à la Croix-Rouge pour venir en aide aux sinistrés pendant 30 jours.