La saga judiciaire continue entre le clan Gabriel et Mike Ward

Le 16 juin dernier, la Cour avait rejeté la demande de la mère du chanteur qui demandait 84 600 $ pour diffamation. (Ryan Remiorz | La Presse canadienne)

Nouveau rebondissement dans la poursuite du clan Gabriel contre Mike Ward: l’avocat de la famille portera en appel la décision de la Cour du Québec en ce qui concerne le recours en dommage et intérêt de Sylvie Gabriel contre l’humoriste.

L’avocat de Mike Ward, Me Julius Gray, a confirmé que Me Stéphane Harvey, qui représente la famille Gabriel, entendait porter la cause en appel.

Le 16 juin dernier, la Cour avait rejeté la demande de la mère du chanteur qui demandait 84 600 $ pour diffamation.

Le jeune artiste a lui aussi déposé une poursuite contre Mike Ward, de 288 000 $. Cette décision est donc mise sur la glace en attendant le dénouement du premier recours qui pourrait mettre un terme à toute cette affaire.

Au moment d’écrire ces lignes, Me Stéphane Harvey n’avait pas répondu aux demandes de commentaires de Noovo Info. 

Rappel des faits

Cette saga judiciaire a commencé en 2015 avec une plainte déposée devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse qui a condamné Mike Ward à verser 35 000 $ à titre de dommages à Jérémy Gabriel et 7000 $ à sa mère, Sylvie.

 

En 2019, la Cour d’appel a confirmé ce jugement, tout en éliminant le montant accordé à la mère. La cause s’est ensuite rendue devant le plus haut tribunal au pays, la Cour suprême, qui a invalidé le tout.

Le délai de prescription pour déposer une demande en justice en matière d’atteinte à la réputation est d’un an, après le constat d’une diffamation potentielle.