Procès de François Asselin: témoignage de la conjointe de la victime

francois asselin - radio-can

Au procès du Trifluvien François Asselin, les audiences ont repris jeudi avec le début de la preuve du meurtre de son collègue François Lefebvre. Celui-ci aurait été tué le 17 mai 2018 dans un motel de Sherbrooke.

Un policier de la Sûreté du Québec, qui a expertisé différentes scènes de crime, a d'abord présenté les photos prises sur les lieux qui ont été analysés. Il s'est notamment rendu dans un entrepôt derrière les bureaux de l'entreprise Ovation où le corps a été trouvé. La victime se trouvait dans une pellicule plastique dans une boite de carton. L'arme du crime, un couteau, a aussi été trouvée dans un plafond suspendu d'une salle de bain de l'entrepôt.

Du côté de l'Hôtellerie Jardins de ville, où le meurtre aurait été commis, du sang en grande quantité a été trouvé, notamment sur les murs.

En après-midi, la conjointe de François Lefebvre, France Paradis, a offert un témoignage très émotif, où elle le décrivait comme un homme travaillant.

Elle a raconté les heures d'angoisses qu'elle a vécues lorsque les policiers lui ont demandé de se rendre à Sherbrooke, où on lui a annoncé le décès tragique de son conjoint, après quoi elle a dû l'identifier formellement. Selon Mme Paradis, les deux hommes semblaient bien s'entendre.

Le procès se poursuivra aujourd'hui.

 

Avec la collaboration de Frédéric Beaulieu