700 enfants privés de camps de jour à Gatineau chaque semaine

day camp CTV

Ce sont finalement 700 enfants par semaine qui seront privés d'un accès aux camps de jour de la Ville de Gatineau en raison de la pénurie d'animateurs.

La Ville a été forcée de retrancher, à moins d'une semaine du début des inscriptions, 30% de sa capacité d'accueil.

Environ 220 animateurs ont été recrutés pour l'été, alors qu'il en aurait fallu 300 pour assurer le plein service.

La mairesse, France Bélisle, s'est dite déçue de la situation hier.

« Il y a un élément de prévisibilité pour les parents sur lesquels on doit agir. Il y a aussi un élément de prévisibilité des locaux qu'on utilise qu'on doit sécurier. Je trouve ça vraiment plate, mais on est dans un contexte de pénurie de main d'oeuvre. Ça touche aussi les adolescents qu'on vise à aller chercher qui sont sollicités partout avec une compétition de salaire et de conditions de travail. Et pourtant, c'est le fun travailler dans les camps de jour. C'est du lundi au vendredi, c'est un esprit d'équipe. Il y a une question de souplesse, de travailler à l'extérieur. »

- France Bélisle, mairesse de Gatineau

Rappelons que les inscriptions pour les camps de jour se tiennent du 16 au 18 mai, selon les secteurs.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!