Collectes spéciales : des changements à prévoir dès avril

Déchets (iStock.com geogif)

Des changements sont à prévoir dès le mois prochain dans les collectes spéciales effectuées à Gatineau.

La collecte de résidus de construction deviendra la collecte d'encombrants de bois et de métal, un nom représentatif de ce qui sera désormais accepté.

Les articles contenant du gaz réfrigérant ou qui sont trop volumineux ne seront plus acceptés dans cette collecte.

Les Gatinois qui voudront se départir de certains articles devront se rendre dans un écocentre. Vous allez trouver les détails en cliquant ICI.

Les matières acceptées dès avril 2021 : 

  • Le bois (armoires, clôtures, contreplaqué, mélamine, MDF, palettes, planchers flottants, portes)
  • Les branches et troncs d'arbres dont le diamètre est supérieur à 12 mm et inférieur à 10 cm
  • Les meubles en bois sans tissu (bases de lit, bibliothèques, bureaux, chaises, commodes, meubles en osier, tables)
  • Les petits appareils électriques (foyers électriques, aspirateurs)
  • Les articles de métal (panneaux de piscine hors terre sans la toile, panneaux de cabanon, planches à repasser, barbecues sans bonbonne, classeurs, chaises, lave-vaisselle, micro-ondes)
  • Les sapins de Noël naturels sans décoration

Les articles non acceptés : 

  • Appareils d'exercice
  • Bains en métal
  • Climatiseurs
  • Électroménagers
  • Jantes
  • Pompes de piscine
  • Portes
  • Refroidisseurs
  • Réservoirs d'eau chaude
  • Thermopompes

Source : Ville de Gatineau

Les prochaines collectes spéciales auront lieu la semaine du 5 avril dans le secteur ouest et la semaine du 19 avril dans le secteur est.

« Les collectes spéciales visent à valoriser le plus de matières possible et à réduire les déchets destinés à l'enfouissement. Actuellement, à Gatineau, seulement 50 % des résidus de construction sont détournés de l'enfouissement et récupérés. L'objectif établi par le gouvernement provincial est de 70 %. À l'ère des changements climatiques, chacun doit faire sa part pour protéger l'environnement. »

Maude Marquis-Bissonnette, Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement et conseillère municipale

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!