COVID-19 : une jeune femme accusée pour avoir menti aux policiers

Police Gatineau (CTV)

Mentir aux policiers, ce n'est jamais une bonne idée surtout si c'est pour dire que vous êtes atteints du coronavirus.

Une jeune femme de 21 ans de Gatineau l'a appris à ses dépens et devra faire face à la justice à la suite d'une fausse déclaration à ce sujet.

Le 31 mars dernier, les policiers ont rencontré la jeune femme dans une résidence privée du secteur Gatineau pour prendre sa déclaration sur un incident.

Plus tard dans la journée, le SPVG a été informé qu'elle avait affirmé être infectée par la COVID-19. Elle aurait dit avoir reçu un résultat positif à la suite d'un test de dépistage effectué dans les jours précédents.

Le SPVG a déclenché son protocole de mesures exceptionnelles. Des policiers et des employés ont été mis en quarantaine. De nombreux endroits et des véhicules ont été décontaminés.

L'enquête a permis de déterminer que la femme avait menti sur son état de santé. Elle n'a jamais été déclarée positive à la COVID-19. Elle n'aurait d'ailleurs été soumise à aucun test de dépistage de la COVID-19.

Une accusation d'entrave à un agent de la paix a été déposée contre elle.