Drame familial à Gatineau: le couple était en instance de divorce

Sans titre

*Texte mis à jour le 24 septembre 2021 à 16h20

On en sait un peu plus sur les circonstances entourant le drame familial survenu mercredi à Gatineau, où deux fillettes de 3 et 5 ans ont été assassinées par leur père.

Selon plusieurs voisins, l'homme de 51 ans était en instance de divorce depuis quelques temps, et sa relation avec la mère des enfants semblait tendue.

Les policiers seraient d'ailleurs intervenus il y a quelques semaines au domicile où s'est produit le drame pour une affaire de violence conjugale.

Le SPVG a conclu hors de tout doute hier que les deux fillettes, Orli et Liel, avaient été tuées par leur père, mais n'a pas dévoilé les causes de leur décès, se limitant à dire que leurs corps ne portaient aucune marque de violence.

« À la suite de l'enquête du SPVG, des expertises de son Service d'identité judiciaire ainsi que des autopsies pratiquées à Montréal par les experts du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, il a été déterminé qu'il s'agit d'un double meurtre suivi d'un suicide. Les victimes sont Orli Kpatcha, 3 ans, et Liel Kpatcha, 5 ans. Les corps des fillettes ne présentaient pas de marques de violence. Le père des victimes est Essodom Kpatcha, 51 ans. »

- Service de police de la Ville de Gatineau

ET LA DPJ?

Radio-Canada a appris que les fillettes auraient fait l'objet d'un signalement à la DPJ.

La plainte aurait été faite à la fin du mois d'août, mais n'aurait pas été retenue en raison d'un jugement de la cour, qui interdisait aux deux parents de se voir.

Le père et la mère n'avaient aucun antécédent avec la DPJ.

En collaboration avec Krystel Dubé, journaliste Noovo Info

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!