Écrasement en Iran: colère et incompréhension à Ottawa

image (2)

Des centaines de personnes, dont le premier ministre Justin Trudeau, ont participé hier soir à une veillée à la chandelle devant le Parlement d'Ottawa en mémoire des 176 passagers de l'avion qui s'est écrasé mardi en Iran.

Huit des 63 victimes canadiennes devaient rentrer à Ottawa pour le travail ou les études.

Leur photo a été déposée hier au pied de la Flamme du centenaire, où les participants à la vigile s'étaient rassemblés.

Rappelons que le Boeing 737 aurait été abattu par un missile iranien, possiblement après qu'un système de défense antiaérien l'ait pris pour un avion militaire américain.

« C'est extrêmement préoccupant comme situation. Nous allons travailler avec les autorités internationales. Nous recannaissons que ça a peut-être été une situation involontaire. C'est davantage plus important de pouvoir clarifier exactement ce qui s'est passé. »

- Justin Trudeau

L'Université d'Ottawa, que fréquentaient trois des victimes, tiendra une cérémonie commémorative de 16h à 18h ce soir.