Le sexsomniaque prend le chemin de la prison

Justce

Ryan Hartman, cet homme qui plaidait la sexsomnie dans un procès pour agression sexuelle, devra finalement purger sa peine de prison.

La Cour supérieure a rejeté hier sa dernière demande d'appel, lui qui affirmait que le processus judiciaire avait été trop long.

Rappelons qu'il a été trouvé coupable d'avoir agressé une femme d'Ottawa lors d'une fête qui s'est déroulée en 2011.

Il en a appelé trois fois du verdict, affirmant notamment qu'il était somnambule au moment de l'agression, mais devra maintenant purger sa peine d'emprisonnement d'un an.