Les responsables de garderies en milieu familial interpellent le ministre Lacombe

fanions

Les responsables de garderies en milieu familial de l'Outaouais sont passées à l'action cet avant-midi.

Elles ont déposé une centaine de fanions devant les bureaux du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leur convention collective.

Les plus récentes offres monétaires qu'elles ont reçues par Québec ont été qualifiées de «méprisantes» et d'«irrespectueuses».

Québec propose 12,48 dollars l'heure pour la première année de leur nouveau contrat de travail alors que les responsables de garderies en milieu familial de la région revendiquent 16,75 dollars.

Elles gagnent présentement l'équivalent de 12,42 dollars l'heure, ce qui est moins que le salaire minimum.

« L'ADIM Outaouais (CSQ) déplore que les RSE reçoivent actuellement une rémunération inférieure au salaire minimum. Ça n'a aucun sens qu'on tolère collectivement qu'une profession aussi importante soit aussi peu valorisée. Il faut mettre les bouchées doubles pour reconnaître le travail de ces héroïnes de la petite enfance. »

Manon Chénier, présidente de l'Alliance des intervenantes en milieu familial de l'Outaouais (CSQ)