Pénurie d'infirmières: «Payez-les» demande André Fortin

Infirmière

Le député de Pontiac, André Fortin, demande au gouvernement Legault de mieux payer les infirmières de l'Outaouais afin de résorber la pénurie de main d'oeuvre.

Il a talonné le ministre de la Santé hier afin d'obtenir une solution au bris de service qui paralyse les soins intensifs à l'hôpital de Gatineau.

« L'enjeu est clair. Il manque d'infirmières et la solution est simple. Payez-les sinon les infirmières vont continuer de traverser la rivière et d'aller travailler à Ottawa, et les patients vont continuer d'écoper. Par manque d'infirmières, à Shawville, il n'y a pas d'obstétrique. À Gatineau, il n'y a pas de soins intensifs. À Hull, ils repoussent des chirurgies. Pour les gens de la région, ce sont de réels enjeux. »

- André Fortin, député de Pontiac

Rappelons qu'il manque actuellement neuf des 15 infirmières formées en soins intensifs à l'Hôpital de Gatineau.

Le département des soins intensifs est fermé jusqu'à nouvel ordre, ce qui force le transfert de patients vers d'autres hôpitaux de la région et de Montréal.

« On ne parle pas d'une surspécialité qui n'est pas disponible temporairement. On parle des soins de base, des soins intensifs. On ne parle pas d’une clinique de village qui doit se réorganiser parce que sa seule infirmière est en congé. On parle de l'Hôpital de Gatineau, dans la quatrième plus grande ville du Québec. Au début de la deuxième vague, l'Outaouais est déjà au jaune. Qu'est-ce que le ministre de la Santé va faire pour garantir aux gens de la région qu'ils vont avoir accès à tous les soins nécessaires chez eux, en Outaouais. »

- André Fortin, député de Pontiac