Pénurie de personnel bilingue à la DPJ de l'Outaouais

DPJ - Enfant triste - I Stock BrianAJackson

La DPJ de l'Outaouais manque de personnel bilingue.

C'est ce qu'on apprend dans le rapport de la Commission Laurent, sur les droits de l'enfant, déposé hier.

La moitié des postes non-comblés en Outaouais requièrent le bilinguisme et la difficulté à les combler entraîne des délais d'intervention importants, alors que 18% de la population régionale est anglophone.

« Plus de la moitié des affectations ou postes non comblés requiert le bilinguisme et ce manque de personnel bilingue a un impact sur les délais d’intervention. De plus, quand ils arrivent à pourvoir ces postes, il s’agit souvent de professionnels qui ne sont pas anglophones. Ils ont donc besoin de plus de temps pour rédiger des rapports et témoigner devant le tribunal en anglais. Dès que d’autres postes se libèrent, les professionnels changent de chaise, augmentant l’instabilité pour les familles. »

- Extrait du rapport de la Commission Laurent

Le gouvernement Legault réagira au rapport à 11h ce matin. 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!