COVID-19: Tout ce qu'il faut savoir ce jeudi 4 mars

COVID-19-2

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS !

BILAN

- Le Québec enregistre 707 nouveaux cas, selon le dernier bilan publié le jeudi 4 mars, pour un total de 290 377 personnes infectées depuis le début de la pandémie. Voyez le bilan par province ICI :

- Le nombre de décès grimpe de 20, soit 4 dans les 24 dernières heures, 7 entre le 25 février et le 2 mars et avant le 25 février

- Au total, 10 445 personnes ont succombé à la maladie depuis le début de la crise sanitaire. (1 décès a été retiré puisqu'il était non attribuable à la COVID-19)

- 626 patients sont hospitalisés (+8) et 115 personnes sont aux soins intensifs (-5).

- 272 553 personnes sont rétablies.

- Les régions de Montréal (+319), de Laval (+106), de la Montérégie (+66) et des Laurentides (+53) enregistrent les plus importantes hausses de cas.

16 619 doses de vaccins ont été administrées pour un total de 490 504.

- Le Québec a reçu 638 445 vaccins jusqu'à maintenant.

POUR REVOIR LE RÉSUMÉ DU MERCREDI 3 MARS - SUIVEZ CE LIEN 

VACCIN 

- Santé Canada approuverait un 4e vaccin contre la COVID-19 dans les prochains jours. Il s'agit de celui de Johnson & Johnson. Ce vaccin comprend une seule dose, contrairement à ceux de Moderna et de Pfizer. Ottawa en a commandé 10 millions de doses d'ici fin septembre.

- Le Québec et l'Ontario attendront quatre mois avant d'administrer la 2e dose des vaccins contre la COVID-19. Les deux provinces ont décidé de suivre la recommandation du Comité consultatif national de l'immunisation.

- Le pavillion Alphonse-Desjardins de l'Université Laval servira de clinique de vaccination à Québec. Jusqu'à 14 000 personnes pourront y être immunisées par semaine. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale va aussi déployer des centres mobiles pour inoculer les citoyens plus isolés comme à l'Isle-aux-Coudres, Baie-Saint-Paul et Saint-Marc-des-Carrières.

- Environ 300 Montréalais ont reçu un appel de la Santé publique pour reporter leur rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19. Un problème informatique a fait en sorte que la clinique Cartierville de Montréal- Nord a pris trop de réservations.  Des aînés devront patienter encore 3 semaines avant de recevoir leur dose. 

SANTÉ 

- Une flambée des cas de COVID-19 causés par le variant britannique guette le Grand Montréal, advenant un relâchement du respect des consignes sanitaires pendant et après la relâche. Il pourrait y avoir entre 2000 et 4000 cas par jour en avril et mai, selon les projections de l'Institut national de la santé publique du Québec dévoilées aujourd'hui. Le variant britannique deviendrait prédominant à Montréal d'ici la fin mars et il n'y aurait pas assez de gens vaccinés pour freiner la montée des cas. Dans les autres régions du Québec, l'INSPQ entrevoit une progression moins rapide des variants puisque le niveau de transmission communautaire est faible.

- Après la baisse des dernières semaines, les hospitalisations dues à la COVID-19 risquent de se stabiliser pour les trois à quatre prochaines semaines. C'est ce qui ressort des nouvelles projections de l'Institut national d’excellence en santé et en services sociaux publiées aujourd'hui. Et c'est dans le Grand Montréal que seront encore concentrées les nouvelles hospitalisations. Les hôpitaux ne risquent toutefois pas de déborder durant cette période, selon l'INESSS. La progression des variants pourrait par la suite venir compliquer le scénario.

- Une quarantaine d'infirmières de l'Est de Montréal, spécialisées en soins à domicile, devront rembourser 3 000$ à leur employeur pour une prime COVID reçue par erreur, rapporte La Presse. Cette prime était réservée aux travailleurs en CHSLD et en résidences privées. Les travailleuses estiment que c'est au CIUSSS de l'Est-de-Montréal d'assumer ses responsabilités.

- Le Parti Québécois réclame une approche davantage régionalisées pour l'assouplissement des mesures sanitaires. Toutes les régions du Québec, à l'exception du Grand Montréal passeront en zone orange après la relâche scolaire. 

ÉCONOMIE 

- Air Canada accepterait de rembourser ses clients dont le vol a été annulé en raison de la pandémie en échange d'une aide gouvernementale, selon CBC News. Le transporteur aérien refuse de confirmer cette information puisque les négociations avec Ottawa ne sont pas terminées.  Air Canada a déclaré une perte de 3.8 milliards de dollars pour 2020, considérée comme l'année la plus sombre de toute l'histoire de l'aviation commerciale. 

INTERNATIONAL 

- Plus de 115 000 000 de personnes à travers le globe ont contracté la COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon les plus récentes données de l'Université Johns Hopkins. 

- Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo, prévus cet été, songent à présenter les compétitions sans spectateurs. Une décision finale sera annoncée d'ici la fin du mois.