Un projet de gaz naturel renouvelable unique au Canada voit le jour en Mauricie

RGMRM_Michel Angers (copyright RGMRM)

Le site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie, accueillera dès 2022 une unité d'épuration de biogaz. Il s'agira du premier projet de gaz naturel renouvelable (GNR) au Canada.

Ce projet est possible grâce à la collaboration de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM), Énergir et Waga Energy, une société européenne spécialisée dans la valorisation du gaz naturel.

Lorsque l'unité d'épuration sera en fonction, le gaz produit par les déchets, plutôt que d'être éjecté dans l'atmosphère, sera capté par Waga Energy grâce à sa technologie WAGABOX.

Waga Energy financera la construction de l’unité, son exploitation, ainsi que le raccordement du site au réseau de gaz local. Énergir achètera alors à Waga Energy la production de GNR, contribuant ainsi à l’atteinte de l’objectif fixé par le gouvernement québécois d’introduction de 10 % de gaz renouvelable en 2030 dans le réseau.

« Combinant filtration membranaire et distillation cryogénique, la technologie WAGABOX® garantit la production d’un GNR suffisamment pur pour être injecté directement dans les réseaux de gaz. Elle permet aux exploitants de site d’enfouissement d’optimiser la captation du gaz, contribuant ainsi à réduire les nuisances olfactives et les émissions de gaz à effet de serre », indique la RGMRM.

Ce processus devrait permettre d'éviter l'émission de 23 000 tonnes de CO2 par année.

« La signature de ce contrat est le fruit d’une démarche entreprise il y a déjà plusieurs mois afin d’identifier la technologie nous permettant de valoriser les biogaz de notre champ gazier à leur plein potentiel. Dorénavant, traiter les biogaz n’occasionnera plus une dépense, mais bien un revenu, un gain pour les citoyens de la Mauricie. Nous sommes fiers de contribuer à la transition énergétique du Québec », souligne Michel Angers, président de la RGMRM.