30 victimes d'agression sexuelle poursuivent le Diocèse de Trois-Rivières


Cathédrale de l'Assomption de Trois-Rivières. (Noovo Info)

Une action collective a été déposée contre le Diocèse de Trois-Rivières à la Cour Supérieur le mercredi 21 septembre. 

La déclaration instructive d'instance avait été autorisée en juin dernier. Le cabinet Arsenault Dufresne Wee Avocats disposait de 90 jours la déposer.

« À l’heure actuelle, 30 victimes ont dénoncé avoir été agressées par environ 16 prêtres ou membres du personnel du Diocèse, dont certains comme l’abbé Bernard St-Onge, ont fait plusieurs victimes », affirme le communiqué du cabinet. Le recours collectif rassemble des témoignages d'agressions sexuelles commises de 1940 à aujourd'hui.

Selon l'action collective, l'abbé St-Onge aurait auparavant été accusé de 13 chefs d'accusation pour atteinte à la pudeur sur six victimes. Il aurait plaidé coupable à 12 de ces chefs d'accusation et purgé six mois de prison dans les années 90.

Le demandeur dans ce dossier est un homme bien connu. Il s'agit de Dominic Maurais, un animateur de Radio X et ancien journaliste en Mauricie. Le nom des autres victimes reste inconnu.

« Le territoire du Diocèse de Trois-Rivières couvre presque totalement la Mauricie. Il s’agit d’un des plus anciens diocèses catholiques romains au Canada », mentionne le cabinet. Il invite aussi « toutes les victimes d’agressions sexuelles de la part d’organisations religieuses à s’informer auprès du cabinet afin de vérifier si des actions collectives ont été intentées contre leurs agresseurs ».

Rouge FM: Abonne-toi à nos infolettres

Abonnez-vous à nos infolettres

Pour ne rien manquer de nos concours et promotions !