Sensibiliser et dépister le cancer de la prostate... une moustache à la fois

campagne prostate nov. 2020

L'arrivée du mois de novembre rime avec celle de l'hiver, mais aussi avec la sensibilisation à la santé masculine. Cette année n'y fera pas exception, alors que la Fondation régional pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) lance la campagne « Une moustache pour mon CH ».

Le prochain mois servira donc notamment à récolter des dons en ligne. Une clinique de dépistage du cancer de la prostate sera aussi déployée pour les hommes sans médecins de famille.

« Ils peuvent commander leur pochette d’informations leur donnant accès, sur rendez-vous, à un urologue du centre hospitalier. Cette clinique de dépistage est offerte selon certaines conditions : avoir plus de 40 ans, ou avoir des antécédents familiaux de cancer de la prostate, ou présenter des difficultés urinaires, ou être sans médecin de famille », souligne le Fonds  Gilles-Rousseau du RSTR.

Le Dr Alain Maillette, qui fait partie des urologues du CHAUR investit dans cette mission, il est clair que les tabous entourant cette maladie existent encore et que la sensibilisation reste le meilleur moyen de prévenir.

« Ce qu'on dit, c'est de ne pas être gêné. On travaille dans ce coin-là tous les jours, donc pour nous, il n'y a rien de gênant, mais c'est sûr que c'est très tabou. On essaie de démystifier cette maladie-là depuis plusieurs années. Il y a des choses qui se préviennent dans la vie et ça, c'est le genre de choses qu'on peut surveiller pas mal plus facilement qu'un virus, par exemple », avance le Dr Maillette.

Donner pour faire améliorer les soins

La campagne de financement se tiendra en ligne, jusqu'au 30 novembre prochain. Pour y participer, il suffit de s'inscrire auprès de la Fondation pour obtenir un profil Web personnalisé, et ce, dans le but de récolter des dons dans son entourage ainsi que dans son milieu de travail.

L'entierté des dons récoltés à Trois-Rivières seront remis au centre hospitalier du même nom. Dans les dernières années, l'argent recueilli a par exemple permis l'achat d'équipements spécialisés pour améliorer la qualité des soins offerts par le service d'urologie du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières.

La moustache pour sensibiliser

Trois hommes reconnus et impliqués dans leur milieu professionnel respectif ont dit « Oui ! » à la moustache et participeront aussi à la collecte de dons. Il s'agit de Mario Fournier, directeur général et directeur de la programmation chez Bell Média Trois-Rivières et membre du cabinet de campagne de la Fondation RSTR, de Mathieu Maltais, directeur des planificateurs financiers à la Banque Nationale (région Mauricie - Portneuf) et membre du conseil d’administration de la Fondation RSTR et de Dany Maher, chef de service des cliniques ambulatoires de cardiologie, neurologie et de sclérose en plaques et de l'électrophysiologie médicale zone centre au CHAUR et membre honoraire de la Fondation.

De l'avis du Dr Maillette, le mouvement « Movember » lancé il y a quelques années a permis de faire rayonner la cause.

« Ça rejoint pas mal de monde. On épouse la cause. Il y a des regroupements de patients qui ont eu le cancer qui se laissent pousser la moustache pendant ce mois-là. C'est un gros mois pendant lequel on en profite pour amasser des fonds et ouvrir la clinique de dépistage. »

Enfin, la Microbrasserie Le Temps d’une Pinte produira, pour une deuxième année consécutive, la « Pinch », une bière rousse d’inspiration britannique brassée tout spécialement pour l’occasion. Cette dernière sera vendue en canette dès la mi-novembre dans tous les points de vente du Temps d’une Pinte en Mauricie et au Centre-du-Québec. Une partie des profits sera remise directement au Fonds Gilles-Rousseau.