Bilan préliminaire prometteur pour l'International de montgolfières

PB3_7705_resize-1024x683

L'organisation de l'International de montgolfières parle d'un bilan «qualitativement satisfaisant» pour la 36e édition de l'événement, bien que les chiffres officiels sur l'achalandage ne sont pas encore connus.

2019 est une année de transformation à plusieurs égards pour l'organisation de l'International, puisque l'on souhaite en faire un événement annuel. 

Tout près de 100 montgolfières ont envahi le ciel du Haut-Richelieu.  

Sans pouvoir s'avancer sur un nombre précis de festivaliers, le directeur exécutif Eric Boivin parle de «quelque centaines de milliers lors des 9 jours de festivités».

Une enquête de provenance de clientèle homologuée par le ministère du Tourisme et Développement économique Canada est en cours tout comme une étude sur les retombées directes liées à l'événement dans le Haut-Richelieu. Les résultats viendront d'ici quelques semaines.

 «Il y a eu plus de montgolfières, une programmation renforcée et 6 nouveaux plateaux d'animation. Pour la programmation spectacle sur le site, la réponse a été excellente. Nous n'avions jamais fait autant de transformations en une même année et sommes déterminés à en faire un événement à l'année. Pour les données quantitives, une firme indépendante doit compiler les chiffres quant aux retombées du festival. Nous préparerons bientôt l'Hivernale de montgolfières et le Symposium des pilotes»

Cette année, on misait sur d'autres nouveautés, notamment une tyrolienne de 400 pieds, un Centre d'interprétation de la montgolfière pour vivre la réalité virtuelle d'une nacelle réactive.

L'organisation se réjouit aussi de la présence de vedettes internationales à Saint-Jean-sur-Richelieu, tels que Akon, Serena Ryder et Walk off the Earth.