Déploiement policier majeur dans le secteur Iberville après une agression

Crédit photo Véronique Girard- Des policiers de la SQ enquêtent sur une agression armée dans le secteur Iberville.

Un important déploiement policier est en cours dans le secteur Iberville de Saint-Jean-sur-Richelieu, depuis 20h 44 hier à la suite de plusieurs coups de feu entendus hier dans une résidence de la 5e Avenue, à l'intersection de la 3e Rue. 

Il semble que 5 personnes occupantes de lieux auraient été blessées.

Il s'agirait d'une invasion de domicile doublée d'une agression armée

Par contre, personne n'aurait subi des blessures «majeures» mais on cherche toujours à comprendre les motifs des assaillants.

Les policiers de Saint-Jean-sur-Richelieu ont d'abord reçu un appel pour l'événement en question en soirée, hier après que des gens aient signalé avoir entendu des coups de feu. 

La section des Crimes majeurs de la Sûreté du Québec a repris l'enquête pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. 

Crédit photo Véronique Girard-Un important déploiement policier est en cours sur la 5e Avenue à Saint-Jean-sur-Richelieu

Crédit photo Véronique Girard-Un important déploiement policier est en cours sur la 5e Avenue à Saint-Jean-sur-Richelieu

On ignore pour l'instant ce qui a mené à l'agression armée, si une altercation verbale a pu dégénérer ou si le vol, l'extorsion ou même une vengeance puissent être les causes de l'intervention. 

On ignore aussi si les individus étaient connus des milieux policiers et l'on tente de les localiser.  

Les policiers de la Sûreté du Québec tentent aussi de recueillir des indices et traces d'effraction sur place.

Le sergent Claude Denis explique que l'on traite ce dossier avec le plus grand sérieux et que l'on tente de rencontrer des témoins pour avoir leurs versions des faits.

«Les policiers municipaux se rendaient hier en soirée pour une introduction par effraction suivie d'une agression armée. Il semblerait que 3 suspects s'en seraient pris à 5 personnes qui étaient sur place, des coups de feu ont été entendus sur la 5e Avenue.  Les 5 personnes sont blessées mais on ne craint pas pour leurs vies.  Il est encore trop tôt pour connaître le mobile de l'agression: nous sommes en tout début d'enquête».

-Sergent Claude Denis, porte-parole Sûreté du Québec