MONTÉRÉGIE: Une campagne de sécurité entre producteurs et automobilistes

UPA Montérégie-L'UPA Montérégie lance une nouvelle campagne de partage de la route en saison automnale

Une nouvelle campagne pour le partage équitable de la route entre automobilistes et conducteurs de machinerie agricole est lancée en Montérégie. L'UPA Montérégie souhaite attirer l'attention des automobilistes alors que les récoltes battent leur plein et qu'on peut voir plus de tracteurs sur les routes rurales de la région.

Il faut savoir que la vitesse maximale pour la machinerie agricole est de 40 km/h et qu'un tracteur ne PEUT circuler sur l'accotement, une donnée qui est parfois mise de côté par les automobilistes au comportement téméraire.

Et avec le déconfinement, des producteurs de la région ont été témoins de gestes d'impatience ou disgracieux dans les dernières semaines.

Le Code de la sécurité routière permet le dépassement d’une machinerie agricole en empiétant sur une ligne continue, simple ou double, uniquement si la manoeuvre est sécuritaire pour tous les usagers.

La loi prévoit aussi que le tracteur doit être dûment immatriculé  et être muni de feux jaunes clignotants et de matériaux rétro-réfléchissants

S'il n'y pas de statistiques très précises et récentes quant aux accidents impliquant les automobilistes et tracteurs en période automnale, il faut toutefois se rappeler qu'une femme dans la quarantaine a été grièvement blessée le 3 septembre dernier, à la suite d’une collision avec un tracteur de ferme à Saint-Tite en Mauricie. À ce moment, le tracteur tournait à gauche vers une entrée et le véhicule de la dame en sens inverse a percuté le tracteur.

«Par ces capsules, la sensibilisation et le matériel didactique dans les MRC, nous voulons faire comprendre aux gens que les grands espaces sont un lieu d'évasion pour certains automobilistes mais c'est aussi notre lieu de travail, nous les producteurs. Il faut être plus patient envers nous. Nous sommes plus présents lors des semis et aux récoltes, nous devons être visibles jour et nuit mais surtout, les conducteurs doivent comprendre qu'il y a des types de dépassements qui sont très risqués.  À bord de la machinerie agricole, c'est gros: nous ne pouvons parfois voir de tous les côtés et angles donc nous voulons sensibiliser les automobilistes et les urbains à ces réalités»  

Ginette Blondin, présidente UPA Marguerite-D'Youville et Longueuil

Conséquemment, l'UPA et le MAPAQ espère que les automobilistes et les producteurs conserveront une distance sécuritaire, avant et après le dépassement et que les conducteurs ralentiront à l’approche d’une ferme ou d’une entrée de champ cultivé. 

La campagne « Notre campagne, un milieu de vie à partager » a d'abord vu le jour dans la MRC des Maskoutains il y a 2 ans mais s'étend maintenant à 13 MRC de la région et à l'agglomération de Longueuil.