Allégations d'agressions d'enfants par les Frères de la Charité

iStock-164870749

C'est au tour des Frères de la Charité d'être pointés du doigt en lien avec des allégations d’agression sexuelle d’enfants. Une demande d'autorisation d’action collective contre cette congrégation religieuse a été déposée cette semaine à Montréal selon La Presse.

Elle est initiée par un homme ayant fréquenté le Collège Frédéric de Drummondville en 1950.

L'homme maintenant âgé de 83 ans affirme avoir subi des attouchements à plusieurs reprises avant de quitter l'établissement, mais a dû vivre avec des problèmes dépressifs et des crises d'angoisse. Il réclame des dommages de 600 000 $.

12 ÉTABLISSEMENTS À TRAVERS LE QUÉBEC

La requête pilotée par le cabinet d’avocats Arsenault, Dufresne, Wee vise toutes les personnes qui auraient subi le même type de sévices entre le 1er janvier 1940 et aujourd’hui.

Les Frères de la Charité étaient aussi présents dans une douzaine d'établissements, notamment à Saint-Hyacinthe, Sherbrooke, en Beauce, à Québec, au Saguenay et à Montréal.