Au moins quatre Montréalais parmi les victimes de l'écrasement d'avion en Iran

Sara

Au moins quatre Montréalais font partie des victimes de l'écrasement d'avion en Iran qui a coûté la vie à 176 personnes, dont 63 Canadiens.

Parmi eux, un couple qui était retourné dans son pays pour se marier. Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani venaient de compléter une maîtrise en Ingénierie à l'Université Concordia. Lui travaillait chez Pratt & Whitney à Longueuil, elle pour Bombardier à Montréal. L'homme et la femme avait récemment acheté une maison à Brossard, sur la rive-sud de Montréal. Ils venaient d'obtenir leur citoyenneté canadienne.

Un autre couple, Aida Farzaneh et son mari, Arvin Morattab, ont aussi péri dans la catastrophe aérienne. Elle était doctorante et chargée de cours au Département de génie de la construction à l’École de technologie supérieure (ÉTS) et lui doctorant de l’ÉTS en 2018. L'École a confirmé leur identité en fin d'après-midi.

Une cérémonie en hommage à Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani aura lieu vendredi à compter de 16h à l'Université Concordia. L'établissement a aussi confirmé le décès de ses deux anciens étudiants via son compte Twitter.

Sur Twitter, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a transmis ses condoléances aux familles des victimes.

Cette nouvelle est bouleversante. Mes pensées accompagnent les familles et les proches des Montréalais.e.s et de toutes les victimes de cette terrible tragédie. Nous sommes de tout coeur avec vous.

Le Boeing 737 qui effectuait la liaison entre Téhéran et Kiev en Ukraine s'est écrasé 4 minutes après le décollage. Sept personnes d'Ottawa figure également parmi les victimes.

Montage photos LinkedIn - Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani

Arvin Morattab - CTV News Montréal