COVID-19 : Des règles jugées trop sévères par les employés de Saguenay

Covid-19, Ville Saguenay

Les employés municipaux de Saguenay devront se placer en isolement s'ils se rendent dans une zone rouge comme à Québec. Ils pourront reprendre leur travail s'ils prouvent à l'aide d'un test qu'ils ne sont pas atteints de la COVID-19 ou à la suite de 14 jours d'isolement.

La note de service a été envoyée aux 1500 employés municipaux de Saguenay à l'approche du long weekend. Ces derniers y apprennent qu'ils devront piger dans leur banque de congés personnels s'ils se placent en isolement à la suite d'un voyage dans une région plus à risque. 

On y explique un peu plus loin que si l'employé doit se rendre dans l'une de ces régions pour des raisons humanitaires ou médicales, il doit en parler avec son supérieur. La Ville de Saguenay justifie cet envoi pour la sécurité et la santé de ses employés.

La note de service n'a pas plu au président du Syndicat des employés municipaux de la Ville de Saguenay, Eric Blanchette qui n'avait pas été mis au courant avant l'envoi. Il indique que ce n'est pas aux autorités municipales d'établir de telles consignes, mais bien à la santé publique qui recommande déjà aux gens de rester à la maison.

« Vous abusez de vos pouvoirs d'employeur en interdisant aux travailleuses et travailleurs de prendre leurs propres décisions quant à leurs journées de congé. En ce sens, nous n'accepterons aucune mesure prise contre nos membres au retour de l'Action de grâces la semaine prochaine. Si tel est le cas de votre part, nous contesterons ces mesures par les pouvoirs qui nous sont conférés par les lois et la convention collective en vigueur. » - Eric Blanchette, président du Syndicat des employés municipaux de la Ville de Saguenay

Rappelons que la santé publique a fait basculer des secteurs de la Mauricie, du Centre-du-Québec et de la Capitale-Nationale en zone rouge.