COVID-19: Des usines de bière et d'alcool produiront du désinfectant

Vincent Van Horn, copropriétaire de la Distillerie La Chaufferie de Granby, en production d'alcool en d'autres temps.

Plusieurs usines de la province réinventent leurs opérations en contexte de crise du coronavirus pour aider la population à leur manière. Elles abandonnent leurs opérations pour produire... du désinfectant pour les mains!

 

La Distillerie de La Chaufferie, à Granby en Montérégie, produit normalement du gin et de l'alcool fort, mais en raison de la situation actuelle, s'engage à produire du désinfectant dès cette semaine.

L'entreprise compte même distribuer gratuitement le produit à la population, mais n'a pas encore déterminé de quelle façon elle s'y prendra. Qu'à cela ne tienne, l'alcool nécessaire à la fabrication du désinfectant est en préparation.

« Nous, on commence avec une céréale, c'est vraiment de cuire la céréale, après pour libérer, on brise l'amidon en sucre simple, ensuite les levures, les microorganismes, vont être capable de manger  ce sucre et produire de l'alcool, puis on le distille pour le capturer. [...] À date, on a la première brassée dédiée entièrement à cela dans les fermenteurs. D'ici la fin de la semaine, on aura notre premier 500 litres [d'alcool]. »

- Vincent Van Horn, copropriétaire et distillateur de La Chaufferie

Pour arriver à produire le tout sans profit ni perte, Vincent Van Horn va donner son produit aux particuliers, mais le vendre aux entreprises qui en ont besoin. Le copropriétaire indique que le besoin de désinfectant est énorme alors qu'il est inondé d'appels et de courriels depuis l'annonce de l'initiative.

Par ailleurs, deux entreprises de Saint-Hyacinthe, JEFO Nutrition et la distillerie NOROI, font équipe pour combler le besoin urgent de désinfectant pour les mains. Dans de très courts délais, ils ont été en mesure de concevoir un gel désinfectant aux arômes de dry gin de la distillerie NOROI. La quantité disponible est tout de même restreinte.

« Nous, on a utilisé dans le fond une base de maïs et on rajoute aussi un arôme de gin. Les gens vont pouvoir apporter leur propre contenant réutilisable. On a déjà eu des appels des policiers et des pompiers, les maisons de retraite, les centres de bénévolat. »

- Marc-Olivier Pouliot, directeur du marketing

Une partie du gel sera donnée gratuitement au Centre de bénévolat de Saint-Hyacinthe afin qu'il soit redistribué à ceux qui en le plus besoin. Les maisons de retraite maskoutaines seront également priorisées, ainsi que les services d'urgence et les épiceries.  Le gel sera aussi disponible à la distillerie NOROI, sur le boulevard Choquette, à Saint-Hyacinthe.

Nombreuses initiatives au Québec

La Brasserie Labatt, qui possède des installations à Montréal, va elle aussi se lancer dans la production d'antiseptique pour les mains. Elle prévoit distribuer 50 000 bouteilles. De son côté, le producteur montréalais Pur Vodka prévoit avoir 4 000 litres de désinfectant prêts à être distribués à la fin de la semaine.

Avec la collaboration de Jean-François Desaulniers, journaliste Bell Media Montérégie