COVID-19: le message d'espoir d'un entrepreneur québécois installé en Chine

Un homme d'affaires originaire d'Amqui, qui habite Shanghai depuis quelques années, lance un message d'espoir aux entreprises québécoises victimes de la pandémie de COVID-19.

Un homme d'affaires originaire d'Amqui, qui habite Shanghai depuis quelques années, lance un message d'espoir aux entreprises québécoises victimes de la pandémie de COVID-19.

Carl Breau, fondateur de la société Saimen, affirme que la situation est revenue à la normale en Chine, deux mois après l'apparition du virus.

Durant cette crise, l'entrepreneur n'a dû faire qu'une seule mise à pied.

Dans un article paru dans le magazine Les Affaires, il indique que son entreprise, spécialisée dans la fabrication et le divertissement, a passé à travers la tempête en suivant quelques principes.

« C’est juste de s’assurer que les gens sont en sécurité, en santé et à la maison. Tout ce qu’on peut faire pour être capable de les protéger. Il a fallu mettre en place des choses pour s’assurer que le travail à distance soit fait efficacement. »

Carl Breau, président-directeur général de Saimen

Par contre, une crise comme celle-ci n'est pas sans conséquence, affirme M. Breau. En janvier et février, les revenus de sa PME ont chuté de 30 %. 

Habituellement, cette dernière affiche un chiffre d'affaires de 16 millions de dollars canadiens.

« Le message d’espoir que je veux donner aux entrepreneurs c’est : ce n’est pas facile. Il y a beaucoup de choses à faire. Il faut travailler fort avec son équipe. Il faut regarder ses liquidités, mais, normalement, d’ici quelques mois, les choses devraient revenir, essentiellement à 90 %, à la normale. »

Carl Breau, président-directeur général de Saimen

Saimen emploie 80 personnes à Shanghai, Shenzhen et Montréal.