COVID-19 : tout ce qu'il faut savoir ce dimanche 24 octobre

COVID-19-46

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS!

Selon le dernier bilan partiel publié sur Twitter dimanche 23 octobre :

Le Québec a enregistré 429 nouvelles infections au cours des 24 dernières heures.

On déplore 2 nouveaux décès. Au total, 11 472​​ Québécois ont succombé au virus depuis le début de la pandémie.

On rapporte 250 hospitalisations (-5), dont 65 personnes aux soins intensifs (-3).

Un total de 28 093 prélèvements ont été réalisés le 22 octobre.

9 099 doses administrées s'ajoutent, dont 3 370 premières doses et 5 729 secondes doses.

POUR CONSULTER LE RÉSUMÉ DU SAMEDI 23 OCTOBRE - SUIVEZ CE LIEN 

MESURES

- Des milliers de manifestants se sont réunis hier pour demander à Québec de lever l'interdiction de danser dans les bars et clubs de la province. Ils étaient à Montréal pour presser le gouvernement d'assouplir cette mesure qui, pour l'instant, restera en place le 1er novembre. C'est à cette date que les restaurants et les bars vont de nouveau pouvoir fonctionner à pleine capacité : mais il sera toujours interdit de danser et de faire du karaoké. Le Québec et la Colombie-Britannique sont les seules provinces au pays où il est toujours interdit de danser dans les établissements en raison des règles sanitaires.

VACCIN

- La vaccination obligatoire pour les gens qui entrent dans les édifices gérés par la Chambre de communes à Ottawa pourrait compliquer la vie du Parti conservateur. La formation pilotée par Erin O'Toole refuse toujours de dévoiler combien de ses 118 députés sont vaccinés. Selon le parti, l'obligation vaccinale pour entrer au parlement enfreint leurs droits individuels, mais il n'a pas encore contesté la décision, selon La Presse.

SANTÉ

- Les demandes de prestation de l'assurance-emploi ont bondi de façon impressionnante dans les derniers mois. De septembre 2020 à mars 2021, soit en six mois, le Québec a enregistré presque autant de demandes qu'en une année complète avant la pandémie, selon le Journal de Montréal. Selon le porte-parole du Conseil national des chômeurs et chômeuses, Pierre Céré, la pandémie est notamment en cause : elle qui a généré une hausse des cas d'anxiété et de dépression.

INTERNATIONAL 

- La COVID-19 a infecté plus de 240 millions de personnes à travers le monde depuis le début de la pandémie, selon le plus récent bilan de l'Université Johns Hopkins.