Décès d'un ado en cyclomoteur: « tout le monde doit faire preuve de prudence »

pexels-daniel-frank-604285

Le décès du jeune Jasmin Béliveau survenu hier soir à Drummondville a plongé la communauté dans un état de choc.

Rappelons qu'alors qu'il était à bord de son « scooter », l'adolescent de 15 ans a été heurté par une camionnette vers 21h à l'intersection du boulevard René-Lévesque et de la rue Robert-Bernard à Drummondville.

Les circonstances et les causes de l'accident sont sous enquête policière.

Dans le cas d'accidents impliquant des cyclomotoristes, ce ne sont pas seulement les jeunes conducteurs qui sont imprudents, selon la SAAQ. 

Le porte-parole Mario Vaillancourt soutient que 8 accidents sur 10 sont causés par les comportements des usagers de la route. « Dans une collision, même si c'est à basse vitesse, les conséquences peuvent être très graves. [...] Oui, évidemment, chaque usager doit faire preuve de prudence ou respecter les règles, mais en même temps, c'est vraiment une cohabitation qui doit se faire d'une façon harmonieuse et en tout respect de l'autre », explique-t-il.

Dans la dernière année, le bilan routier de la SAAQ signale une hausse marquée des accidents impliquant des cyclomoteurs. En 2021, 2 usagers à bord de cyclomoteurs sont décédés dans un accident de la route.

La SAAQ rapporte de plus 37 blessés graves, soit une hausse de 38% par rapport aux années précédentes.

Le relationniste rappelle aux conducteurs de tous types de véhicules qu'ils doivent rester prudent, et encore plus lorsqu'ils circulent près d'un usager dit vulnérable. « On a amené il y a quelques années, le principe de prudence. Le plus imposant sur la route doit faire attention au plus petit. Par exemple, l'automobiliste doit être bien conscient que le cycliste ou cyclomotoriste est plus petit que lui, et que les risques sont plus grands en cas de collision. »