Des policiers sous enquête après un rassemblement de complotistes

Police pour la liberté - capture d'écran

Trois policiers de la Sûreté du Québec, dont deux de la Montérégie, sont sous enquête pour avoir assisté à un rassemblement de complotistes.  

Parmi eux, une agente qui patrouille dans la MRC des Maskoutains. Dans une vidéo diffusée sur le web le 30 décembre, Marie-Claude Nadeau se prononce ouvertement contre les mesures sanitaires.

Celle qui compte 22 ans d'ancienneté comme policière dit de plus vivre un conflit de loyauté, tout comme son collègue, Ion Patras. 

Pour Mme Nadeau, le passeport vaccinal crée de la discrimination.

«Je vis un conflit de loyauté parce que je dois appliquer de nouvelles recommandations décidées par décret et non votées par l’ensemble des élus à l’Assemblée nationale qui sont contre mes valeurs parce qu’elles se veulent discriminatoires.»

Marie-Claude Nadeau

Un moniteur de sécurité routière de Boucherville, Stéphane Lamarre, un résident du quartier Saint-Luc à Saint-Jean-sur-Richelieu, portait aussi l'uniforme aux couleurs de «Policiers pour la liberté», un mouvement né en Espagne en marge de la première vague de la pandémie

D'autres personnes les accompagnaient sur scène, dont certains arboraient des uniformes de pompier ou d'infirmière.

Les agents s'exposent à des mesures disciplinaires pour avoir contrevenu à leur devoir de réserve.