Drame à Wendake : la DPJ avait été alertée

Michaël Chicoine, Wendake

L'homme de 30 ans accusé d'avoir tué deux enfants dimanche à Wendake aurait été dénoncé plusieurs fois à la Direction de la protection de la jeunesse. L'une des trois plaintes a d'ailleurs été signalée par des policiers.

Michaël Chicoine était aussi suivi pour des problèmes de santé mentale depuis 2013, selon Radio-Canada. Il s'est livré aux policiers dans la nuit de samedi à dimanche avant la découverte des victimes de 2 et 5 ans.

L'accusé reste détenu en attendant sa prochaine comparution le 11 novembre.

La Sûreté du Québec est responsable de l'enquête. Le gouvernement n'écarte toutefois pas la possibilité d'en déclencher une deuxième si le Centre intégré en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale ne donne pas des réponses satisfaisantes.

Le cabinet du ministre de la Protection de la jeunesse Lionel Carmant attend d'avoir tous les éléments d'information en main avant de prendre une décision.

Le drame a touché tout le Québec et suscité des réactions à tous les paliers politiques Voisins, amis et citoyens sont allés déposer des peluches non loin du lieu du drame en journée hier.