ÉTUDE: Le cannabis réduirait les chances de grossesse

kate-hliznitsova-U89WOwxRRGI-unsplash

Les femmes qui souhaitent avoir un enfant devraient éviter de consommer du cannabis selon une nouvelle étude américaine. La drogue douce diminuerait les chances de grossesse de 41% à chaque cycle d'ovulation d'après la U.S. National Institutes of Health.

66% des femmes qui n'utilisaient pas cette drogue ont atteint leur but contre 42% pour celles qui consommaient. Il s'agit d'un écart significatif chez les 1 228 femmes qui ont participé à l'étude échelonnée sur 6 ans.

Les chercheurs n'ont cependant vu aucun lien entre la consommation de marijuana avant la grossesse et les chances de la mener à terme. Seul point positif: les participantes à l'étude qui consommaient de manière récréative avaient plus de rapports sexuels que leurs consoeurs.

Les chercheurs font cependant preuve de prudence avec les résultats de l'étude puisqu'il existe très peu de données sur le phénomène. D'autres tests devront être effectués pour confirmer cette tendance.

 

LES RECOMMANDATIONS DE SANTÉ CANADA

Santé Canada prévient que la consommation de cannabis peut nuire au cycle menstruel en plus d'affecter la capacité à devenir enceinte. Elle peut également réduire la qualité du sperme du conjoint. On pense même que l'usage généralisé de cette drogue pourrait avoir un lien sur la baisse du taux de fécondité depuis les années 80

Le cannabis est à également à proscrire pendant la grossesse puisqu'il peut causer d'importants retards sur le développement du cerveau du foetus selon Santé Canada. On parle notamment de troubles de sommeil, d'une hausse de l'impulsivité et des troubles d'apprentissage.  L'enfant risque également de naître avec un poids plus faible et d'être moins alerte que les autres poupons.