FEU DE FORÊT: La superficie du feu à Chute-des-Passes a doublé en 24h

Le brasier à Chutes-des-Passes, au Lac-Saint-Jean, vu des airs.

L'impressionnant feu de forêt qui fait rage depuis mardi dans le secteur Chute-des-Passes, au nord du Lac Saint-Jean, continue sa progression. Le braiser est toujours hors de contrôle et sa superficie a doublé dans les 24 dernières heures en raison de la chaleur élevée et des forts vents.

 

La SOPFEU estime qu'il a déjà ravagé plus de 62 300 hectares de forêt, alors qu'on était à 32 000 en fin d'avant-midi hier. Plusieurs zones de villégiatures et chalets y sont passés mais heureusement, on ne déplore aucune victime. Plusieurs personnes ont été évacuées. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a interdit l'accès en forêt et fermé des chemins dans le secteur.

Une soixantaine de pompiers forestiers combattent toujours le brasier aujourd'hui. La priorité demeure de protéger la centrale Péribonka IV, qui alimente environ 85 000 clients d'Hydro-Québec. Le brasier s'est approché à un kilomètre des installations ce matin, mais n'a toujours causé aucun dommage ni panne de courant.

« Le feu hier a pris une croissance plutôt dans sa largeur que dans sa longueur. L'humidité relative, ça va peut-être calmer un peu l'intensité du feu, mais il y a du travail qui se fait sur le terrain aussi aujourd'hui. Ce sont des attaques ponctuelles par des équipes terrestres. Dès lundi, nous attendons du personnel supplémentaires, des pompiers forestiers, plus de 200 personnes. »

Josée Poitras, porte-parole de la SOPFEU

Le feu de tourbe qui a éclaté vendredi après-midi à Rivière-Ouelle est maintenant contenu, mais il a ravagé 250 hectares. Une quarantaine de pompiers forestiers sont toujours à l'oeuvre.

La fumée était visible jusqu'à Québec, où la centrale 911 a reçu plusieurs appels sur l'heure du souper concernant la présence de fumée dans le ciel. Selon le porte-parole de la sécurité publique, Alexandre Lajoie, des vérifications ont été faites et aucun incendie n'est en cours dans le secteur de la Capitale-Nationale. Selon la direction des vents, il s'agirait de la fumée résiduelle des feux du Lac-Saint-Jean et du Bas-Saint-Laurent. Celle-ci ne présente aucun risque.

Diminution de la qualité de l'air

L'indice de la qualité de l'air s’est dégradé pour le secteur du Lac-Saint-Jean. Une augmentation subite des particules fines dans l'air a été détectée hier à La Doré par le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pour la population en général, il n'y aura pas d'effets, mais pour les plus vulnérables, comme les jeunes enfants ou les personnes âgées ou malades, ça pourrait avoir un impact. Il est recommandé d'éviter les activités physiques intenses à l'extérieur. Appelez Info-Santé 811 pour plus d'informations.

21 incendies sont actuellement en activité dans la province, soit 8 de plus qu'hier.

Le danger d'incendie est extrême sur la majorité du territoire québécois, sauf au nord, et une interdiction de feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité sont toujours en vigueur pour l'ensemble de ce territoire.

Québec lance une ligne téléphonique

Le gouvernement Legault est grandement préoccupé par la situation des feux de forêt au Québec et suit la situation de près. Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, se rendra d'ailleurs sur les lieux aujourd'hui avec la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest.

Une ligne téléphonique de Services Québec a également été mise en place pour informer la population sur la situation. Le numéro à composer est le 1 877 644-4545, le même que pour toute question ou pour prendre rendez-vous pour se faire dépister pour la COVID-19.