Feu vert pour un centre de santé mentale en Estrie

Santé mentale - groupe aide -iStock-KatarzynaBialasiewicz

Après plus de 20 ans d'attente, l'Estrie aura enfin un centre de crise en santé mentale.

L'Estrie se partagera une enveloppe de 10 millions de dollars avec le Saguenay-Lac-Saint-Jean.  Le ministre délégué à la Santé Lionel Carmant en a fait l'annonce mardi.

Les deux régions étaient les seules au Québec à ne pas en avoir.

Ce genre de centre permet d'intervenir rapidement auprès d'une personne qui vit un épisode de santé mentale ou qui a des idées suicidaires.

"Après des années de travail pour faire reconnaître le besoin d'un centre de crise communautaire en Estrie, je suis soulagée que le gouvernement ait compris à quel point c'était nécessaire pour compléter les autres services et réduire les hospitalisations.  Maintenant, on se met au travail pour que le service soit accessible aussi tôt que possible." - Christine Labrie, députée de Sherbrooke.