Fillette martyre de Granby: « Elle a recommencé à avoir un pouls à l'hôpital »

ambulance - bell media carolyne labrie

Au troisième jour du procès pour meurtre de la belle-mère de la fillette martyre de Granby, décédée à l'âge de 7 ans en avril 2019, le contre-interrogatoire de l'ambulancière s'est terminé.

Le témoignage de Kariane Royer, qui a débuté mardi, a permis d'apprendre que l'enfant a recommencé à avoir un pouls une fois rendu en salle de choc, à l'hôpital.

Dès son arrivée dans la résidence où le drame se serait joué, l'ambulancière a constaté comme les policiers que la fillette n'avait aucun pouls ni respiration. Également, son coeur n'émettait aucune activité électrique.

Lors des manoeuvres de RCR pratiquées par les premiers répondants, les ventricules du coeur ont recommencé à envoyer de faibles signaux électriques après près de dix minutes. La paramédic a constaté lors du transport, via son moniteur défibrillateur, que les ondulations représentaient une activité plus importante des ventricules. À ce moment, la petite n'avait cependant pas encore de pouls.

Questionnée par l'avocat de la défense Me Alexandre Biron sur les marques constatées sur le corps de l'enfant (thorax et cuisses), l'ambulancière a confirmé ne pas en avoir vu sur son visage. Également, selon ses souvenirs, le corps de la fillette n'était pas rigide.

Jeudi, ce sera au tour de techniciens en scène de crime de raconter leur version des faits.

Par ailleurs, les audiences ont été interrompues pendant plusieurs heures mercredi pour débattre de certaines règles de droit. Des discussions qui se sont tenues en salle de cour sans la présence des membres du jury auraient été rapportées publiquement, ce qui est interdit. Rappelons aussi que le procès est frappé d'une ordonnance de non-publication partielle qui empêche la divulgation de certains éléments, dont le nom de l'accusée et de la victime.

La belle-mère, aujourd'hui âgée de 38 ans, est accusée de meurtre non prémédité et de séquestration en ayant enroulé la victime dans du ruban adhésif.