Garderies en milieu familial: journée réduite de 7h pour protester

garderie

Les responsables de service de garde (RSG) en milieu familial, affiliées à la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN partout au Québec, n'ouvriront que pendant 7h aujourd'hui pour dénoncer leurs conditions de travail. Elles devaient initialement tenir ce type d'action toute la semaine, mais ont finalement limité le tout à une journée.

 

En ce vendredi, les responsables affiliées à la FSSS accueilleront les enfants plus tard ou termineront leur journée plus tôt pour demander de meilleurs salaires et conditions de travail. Elles dénoncent également les négociations qui piétinnent toujours dans le renouvellement de leur convention collective.

Les RSG sont payées 7h par jour, mais travaillent souvent jusqu'à 10h. Selon la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) qui les représentent, les responsables travaillent une cinquantaine d'heures par semaine pour 27 000 $ par an après dépenses, soit près du salaire mimimum.

Elle-même éducatrice en milieu familial, responsable du secteur des RSG à la Fédération de la santé et des services sociaux et présidente des RSG de la Montérégie, Karine Morisseau déplore la non reconnaissance de l'emploi. Elle demande une augmentation qui concorde avec les exigences ministérielles et déplore les excuses données par le ministère pour refuser les hausses.

« Présentement, c'est l'exode. On a plus de 250 milieux de la FSSS qui ont fermé depuis le mois de mai 2020. [...] Parce qu'on travaille à la maison, parce qu'on n'a pas des groupes complets toute la journée, eux, c'est comme cela qu'ils s'excusent de ne pas augmenter notre rémunération. Le coût de la vie augmente. On doit fournir les repas, les collations, on doit fournir un programme éducatif à nos frais. C'est tout à fait correct, on est travailleuses autonomes, mais il faut aussi que le gouvernement, qui lui a fait le choix de nous verser un revenu, le verse pour qu'on puisse maintenir des services de qualité.​ »

- Karine Morisseau, responsable du secteur des RSG à la FSSS

Des grèves rotatives doivent débuter lundi prochain au Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Gaspésie/Iles de la Madeleine et durer toute la semaine. Une rencontre de conciliation avec un médiateur est prévue mardi et des journées pourraient être annulées selon l'évolution des négociations.

Voici le calendrier des journées de grève rotatives prévues selon l'avancement des négociations.

RSG-FSSS CSN. Voici le calendrier des journées de grève rotatives prévues selon l'avancement des négociations.

La FIPEQ poursuit ses actions

L'action collective de la FSSS se tient alors que la série de grèves rotatives des responsables affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance-CSQ, un autre groupe syndical, se poursuit encore jusqu'au 18 septembre.

Les négociations doivent reprendre aujourd'hui avec le ministère de la Famille pour les responsables en milieu familial affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance (FIPEQ-CSQ), dont la grève rotative se transporte aujourd'hui à Montréal.

60 000 familles sont touchées par les débrayages des 10 000 membres.

Si aucune entente ne survient, les parents devront se trouver un plan B car il y aura grève générale illimitée dès le 21 septembre.