L'ex-entraineur équestre Clément Lamoureux écope de 13 ans et 7 mois de détention

Clément Lamoureux qui a été arrêté en Montérégie vendredi doit être accusé aujourd'hui. La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent croit qu'il pourrait avoir fait d'autres victimes.

En Montérégie, au palais de justice de Sorel-Tracy, le juge Denys Noël a rendu sa décision aujourd'hui en lien avec un entraineur équestre de la Montérégie qui aurait abusé une douzaine de mineurs. Clément Lamoureux, 67 ans, écope de 13 ans et 7 mois de détention ferme. 

En outre, il doit se soumettre à une ordonnance d'ADN, est déclaré délinquant sexuel à perpétuité et ne pourra posséder d'armes pendant 10 ans. 

Il faisait face à plusieurs chefs d'agressions sexuelles, attouchements aux agressions sexuelles en passant par l’incitation à des contacts sexuels alors qu’il était en position d’autorité.

L'homme a été appréhendé en juin 2019 par la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent.

On se souviendra que la Couronne demandait une peine de 18 ans ferme, une peine «record» dans le dossier de Clément Lamoureux, 67 ans.

 En contrepartie, la défense demandait 4 ans de détention.

Les représentations sur sentence se tenaient le 2 septembre, le juge Denys Noël a entendu les arguments de part et d'autre. 

Clément Lamoureux était propriétaire de l'entreprise Centre équestre C.C depuis 1997. En plus de l'élevage de chevaux, le commerce offrait également un service d'hébergement et de camps de vacances selon le Registre des entreprises.  

C'est là que les agressions auraient été commises envers de jeunes cavalières, entre 1998 et 2017.

Lamoureux travaillait encore dans l'univers des chevaux dans une autre entreprise depuis 2016, à Sainte-Julie

Rappelons que Clément Lamoureux est derrière les barreaux depuis son arrestation à l'été 2019. Il a déjà plaidé coupable en février dernier.