Le Capitole pris d'assaut à Washington

US Capitol

Événement hors du commun à Washington, capitale des États-Unis, alors que des partisans du président Donald Trump ont pris d’assaut le Capitole.

La foule a réussi à monter les marches de l’établissement et à pénétrer dans l’institution. Ceux-ci s’étaient réunis à l’appel du président américain, afin de manifester contre ce qu’il qualifie de «fraude électorale». Rappelons que l'actuel président ne reconnait toujours pas la victoire de Joe Biden à la présidence.

Il demande maintenant à la foule d’agir de manière pacifique. « S.V.P., appuyez le travail de la police du Capitole et les autorités policières. Ils sont véritablement du côté de ce pays. Restez pacifique! », écrit-il.

Sur tous les réseaux d’information, des images circulent, montrant des personnes saccageant l’endroit. Il a même été possible de voir un manifestant assis dans le siège de Nancy Pelosi, dans la Chambre des représentants.

Plusieurs médias rapportent que plusieurs personnalités politiques, dont le vice-président actuel, Mike Pence, ont dû être évacués. La mairesse de la ville de Washington a ordonné un couvre-feu dès 18h jusqu’à 6h le lendemain.

Le président élu, Joe Biden, demande au président sortant de prendre la parole devant la nation pour qu'il appelle officiellement les émeutiers à mettre fin à leurs attaques. « Notre démocratie est sous un assaut sans précédent », a mentionné Biden.

Quelques minutes plus tard, Donald Trump a publié cette vidéo sur ses réseaux sociaux. Il demande aux citoyens de rentrer à la maison, tout en rappelant qu'il comprenait leur colère, sans condamner les gestes posés.

La Maison-Blanche a officiellement demandé l'intervention de la Garde nationale alors que plusieurs personnes ont été blessées. Selon CNN, une femme aurait été gravement blessée par balle.

Le premier ministre du Québec François Legault a tweeté:

Plus tôt, Donald Trump a affirmé qu'il ne concédera « jamais » sa défaite à la présidentielle américaine, lors d'un discours devant ses partisans qu'il a invité à aller protester.

Il a répété que les démocrates et les médias qui rapportent de fausses nouvelles ont volé l'élection.