Le restaurant PéPé Trattoria de Saint-Hyacinthe ferme après 26 ans

Le restaurant PéPé Trattoria, fondé en 1994 à Saint-Hyacinthe, ferme ses portes.

Une autre institution de la région, le restaurant PéPé Trattoria à Saint-Hyacinthe, ferme ses portes. Le milieu de la restauration en est un difficile et de plus en plus de restaurants indépendants doivent mettre fin à leurs activités pour différentes raisons.

 

Le restaurant PéPé Trattoria, qui offrait des plats d'inspiration italienne et méditerranéenne, a annoncé hier soir sur Facebook que c'était la fin après presque 26 ans d'activités. Il a aussi affiché un mot dans la porte de l'établissement.

Le propriétaire, Guy Duhaime, indique avoir été affecté par la mouvance de centaines d'emplois du centre-ville vers le nord. Il ajoute que le centre-ville est ainsi quasi désertique le jour et les soirs où aucun spectacle n'est présenté au Centre des arts Juliette-Lassonde.

La fermeture du pont pendant une longue période et l'arrivée des horodateurs ont aussi pesé dans la balance. Il reconnait toutefois que le déménagement en 2015 n'a pas aidé le restaurant et prend une partie de la faute.

« On a voulu améliorer les menus, faire des changements et ne pas garder les recettes originales d'il y a 25 ans pour s'adapter un peu au marché. Ça ne semble pas avoir plu à tout le monde. [...] J'aurais aimé que ce soit mieux. Il y a aussi d'autres facteurs, c'est qu'on est un restaurant de 130 places, c'est peut-être un peu gros pour le centre-ville. Aussi, il y a un projet de construction pas loin du restaurant, il y a le projet aussi de rénover le bord de l'eau, c'est des projets qui vont être dans un, deux ou trois ans. Je ne sais pas combien de temps le centre-ville va pouvoir être patient [en attendant ces projets], parce que depuis 5 ans, on voit vraiment une descente aux enfers. »

- Guy Duhaime

Le restaurant PéPé Trattoria, fondé en 1994 à Saint-Hyacinthe, ferme ses portes.

Jean-François Desaulniers, Bell Média. Cette affiche a été apposée dans la porte du restaurant PéPé Trattoria, qui ferme après 25 ans.

Nourrir les plus démunis

Une dizaine d'emplois sont perdus avec la fermeture de l'établissement. Toutefois, Guy Duhaime croit que ses employés n'auront pas trop de mal à se trouver un nouveau boulot, alors que plusieurs restaurateurs cherchent notamment des chefs. Il espère aussi que les clients réguliers de son restaurant aideront les autres restaurateurs du centre-ville à survivre.

Le propriétaire avait racheté le PéPé Trattoria des mains d'un ami et ç'a été une décision difficile de fermer, mais il se dit en paix avec son choix, même soulagé, alors que ça devient difficile de sourire et de gérer l'entreprise quand on est constamment en perte de revenus.

L'homme d'affaires souhaitait initialement fermer à la fin du mois, le 31 janvier. Son chef cuisinier étant malade, c'est son sous-chef qui avait pris les commandes, mais mis au fait de la fermeture à venir, ce dernier a choisi de remettre son tablier. Guy Duhaime fera donc bénéficier les plus démunis de la fermeture prématurée de son restaurant.

« On a un réfrigérateur et un congélateur qui sont pleins de nourriture fraîche. Tout ce qu'il y a chez nous va être donné à la Moisson Maskoutaine et va servir aux moins à nourrir des gens qui en ont besoin, c'est une petite consolation. »

- Guy Duhaime

PéPé Trattoria avait déjà réduit ses heures d'ouverture la semaine dernière, éliminant les dîners en semaine et le brunch du dimanche. On ignore combien d'emplois sont ainsi perdus et si les chèques-cadeaux offerts pendant le temps des Fêtes seront remboursés. 

La nouvelle a fait réagir sur les réseaux sociaux, de nombreux clients se disant tristes et déçus de la fermeture.

Fondé en 1994, le restaurant avait déménagé quelques fois, notamment à la suite d'un incendie. PéPé avait élu domicile en face de la salle de spectacle en juin 2015 et changé son nom pour PéPé Trattoria.

 

Réaction de la SDC Centre-ville

La Société de développement commercial du centre-ville (SDC) de Saint-Hyacinthe est déçue de l'annonce de fermeture du restaurant Pépé Trattoria.

Elle indique toutefois qu'une table de concertation des restaurateurs est déjà en place et en action, dans le but de trouver des solutions pour augmenter l'affluence au sein des 35 restaurants du secteur.

La directrice générale de la SDC Centre-ville, Laurie Breault, croit qu'il faut améliorer l'expérience au centre-ville et revamper l'offre. 

« Il y a plusieurs raisons pourquoi ça va moins bien pour la restauration au centre-ville. Cette table de concertation mène actuellement plusieurs actions. Ça passe par la formation, la stratégie de promotion, l'événementiel et améliorer la formation des restaurateurs. L'objectif est de ramener la clientèle dans le secteur et de la clientèle de l'extérieur. Il y a une offre de formation développée par Saint-Hyacinthe Technopole qui se déploiera dans les prochains mois. Nous mettons tous les efforts nécessaires pour relancer la restauration. »

- Laurie Breault, directrice générale

 

- Avec la collaboration de Jean-François Desaulniers, journaliste Bell Média