Les alumineries devront réduire leurs activités au minimum

Aluminium

Le premier ministre François Legault met le Québec sur pause jusqu'au 13 avril : toutes les entreprises qui ne sont pas sur la liste des services essentiels doivent fermer d'ici demain (mardi), minuit.

Les complexes industriels de l'aluminium et miniers devront réduire au minimum leurs activités. C'était la consternation lundi après-midi lorsque François Legault a annoncé pendant son point de presse quotidien la fermeture de toutes les entreprises non essentielles au Québec et qu'il y incluait le secteur de l'aluminium.

Le président du Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida, Alain Gagnon, a été rapide pour rappeler au premier ministre qu'on ne peut pas fermer des cuves en quelques heures et mettre la clé sous la porte comme on le ferait pour d'autres entreprises. Le redémarrage des activités prendrait par ailleurs des mois.

« Notre priorité c'est qu'on rassure notre monde en dedans. C'n'est pas drôle des annonces comme ça. On a avait bien assez avec le coronavirus, là on a ça qui se rajoute ! »

 

Voici la liste publiée par le gouvernement du Québec.