Les États-Unis suspendent les tarifs sur l'aluminium canadien

Aluminium

L'administration Trump suspend ses tarifs douaniers de 10 % qu'elle impose depuis le début août sur l'aluminium canadien.

Cette volte-face survient alors que le gouvernement Trudeau s'apprêtait à dévoiler cet après-midi ses contre-mesures avec une surtaxe de 10 % sur plusieurs produits qui contiennent de l'aluminium comme les vélos, les jantes ainsi que les portes et fenêtres.

Le Bureau du représentant américain au commerce a annoncé par voie de communiqué que les tarifs seront levés rétroactivement au 1er septembre, mais qu'il continuera de surveiller le commerce et que si les cargaisons dépassent 105 % du volume attendu, des tarifs seront imposés.

C'est la deuxième fois en deux ans que les États-Unis imposent des tarifs du genre au Canada. Dans les deux cas, le président Donald Trump a évoqué des questions de sécurité nationale. Une raison absurde selon le gouvernement canadien.

Le député péquiste de Jonquière Sylvain Gaudreault a rapidement commenté la nouvelle. Rappelons que le Saguenay-Lac-Saint-Jean fabrique à lui seul près du tiers de la production canadienne d’aluminium et est l’un des principaux producteurs mondiaux.

« Le gouvernement américain parle de seuils, alors moi je suis déjà en démarche afin de bien comprendre ce que ça veut dire pour nos transformateurs et nos producteurs comme Rio Tinto. »

 

 

Les autres réactions vont sensiblement dans le même sens. Autant la mairesse de Saguenay, Josée Néron, que les députés du Bloc Québécois se réjouissent à court terme, mais ils préfèrent jouer de prudence pour la suite, ajoutant que l'industrie de l'aluminium doit recevoir un meilleur appui du gouvernement canadien.

Pour sa part, le ministre québécois de l'Économie, Pierre Fiztgibbon parle d'une bonne nouvelle.