Les quincailleries Patrick Morin changent de main

Patrick Morin

Une page d'histoire se tourne dans le domaine des quincailleries québécoises, alors que les centres de rénovation Patrick Morin sont vendus. Les 21 succursales et le centre de distribution passent aux mains du Groupe Turcotte et à l'entreprise ontarienne Home Hardware.

Patrick Morin a fondé sa compagnie dans Lanaudière, en 1960, et la famille en est toujours demeurée propriétaire. 

Les 1700 employés ont été avisés du changement de garde mercredi. 

«(...) c'est une aventure qui se termine; une aventure écrite par trois générations. La famille Morin tient à remercier tous les employés-es chacun individuellement pour leur travail, leur engagement et leur fidélité tout au long de ces années.» a déclaré le clan Morin dans un communiqué

Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés. Les nouveaux propriétaires affirment que la bannière gardera le même nom et que le siège social restera en sol québécois.

« Nous reconnaissons que le Québec est un marché unique et nous croyons que le fait de nous associer à une marque québécoise aussi forte continuera à nous donner un avantage concurrentiel. Nous travaillerons étroitement avec le Groupe Turcotte et l'équipe de Patrick Morin pour renforcer nos programmes de marchandisage.» 

- Kevin Macnab, président et directeur général de Home Hardware Stores Limitée

Le Groupe Turcotte est propriétaire de six quincailleries au Québec et une en Ontario. Depuis 2018, elles opèrent toutes sous l'enseigne Home Hardware. Auparavant, le propriétaire Louis Turcotte était affilié à Rona. Avant cette transaction, le groupe québécois comptait 200 salariés. 

Le président de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction, Richard Darveau, qualifie la transaction de bombe, mais voit tout de même la transaction d'un bon oeil. « Ils ont le sens du marketing et sauront, selon moi, conserver bien vivant le nom qu’ils viennent d’acquérir tant il est chéri par les consommateurs et les entrepreneurs ».

Cette vente survient alors que la pandémie a été profitable pour toutes les quincailleries, en raison de l'engouement de la population pour les projets de rénovation.