Les restos en zone rouge passeront à côté du plus gros mois de l'année

A restaurant is shown in a file photo from shutterstock.com.

Les restaurateurs de la zone rouge devront passer à côté du plus gros mois de leur année avec la fermeture prolongée jusqu'au 11 janvier. Normalement, les salles à manger ne dérougissent pas en décembre avec les partys de bureau, les rencontres familiales et les soupers entre amis qui se multiplient.

Pour permettre de réaliser son scénario du temps des Fêtes, le gouvernement Legault doit s'assurer que la situation reste relativement en décembre puisque si les cas de COVID-19 repartent à la hausse, il sera impossible de se rassembler du 24 au 27 décembre.

Il a donc été décidé que les salles à manger de restaurants, les bars, les salles de spectacles et les gyms en zone rouge resteront fermés jusqu'au 11 janvier. Le copropriétaire de la microbrasserie l'Hopera à Saguenay, Vladimir Antonov, supplie la population de suivre les règles sanitaires pour les prochaines semaines sinon, c'est tout un secteur d'économie qui va mourir. :

« Les restaurateurs, on est des battants, mais là, il faut que vous pensiez à vous, à votre famille et à nous parce que si on prend une 3e vague après les Fêtes, c'n’est pas seulement les restaurateurs, c'est aussi les brasseurs, les commerçants qui vont devoir fermer et on s'en va vers une catastrophe économique ! »

Plusieurs restaurateurs se sont réinventés dans les derniers mois en offrant la livraison ou un menu à emporter, mais ils parviennent à peine à payer leurs frais fixes avec ces ventes.

Rappelons que les rassemblements de 10 personnes maximums, seront permis entre le 24 et le 27 décembre. Il faut oublier les festivités du Jour de l'An, a tranché le premier ministre.

François Legault demande par ailleurs à la population de ne pas avoir de contacts une semaine avant et une semaine après Noël pour limiter la contamination.