Levée du couvre-feu et passeport vaccinal étendu

Ryan Remiorz | La Presse canadienne

Le gouvernement Legault laisse tomber certaines mesures sanitaires mises en places durant les Fêtes. C'est le cas du couvre-feu en vigueur depuis le 31 décembre dernier qui prendra fin lundi prochain.

Aussi, les commerces n’auront plus à fermer le dimanche, après ce week-end.

Comme prévu, Québec étend l'obligation du passeport vaccinal. Les magasins à grande surface de 1500 mètres carrés et plus, sauf les marchés d'alimentation et les pharmacies, devront l'exiger. On peut penser notamment à Costco et Canadian Tire. Cette mesure devrait entrer en vigueur le 24 janvier. 

Le premier ministre, François Legault, estime que la situation commence à s'améliorer et que les sacrifices faits par les Québécois amènent des résultats.

«On a quand même de bonnes nouvelles aujourd’hui [...] on voit enfin la lumière au bout du tunnel. Selon les experts, on a atteint le «pic» de la vague de COVID-19.» -le PM, François Legault

Aussi, sans donner de date, M. Legault a dit espérer la réouverture «dans les prochaines semaines» des restaurants, salles de spectacle et cinémas, entre autres lieux.

D'autre part, le nouveau directeur par interim de la santé publique Luc Boileau, a affirmé que, sans la vaccination, «le Québec aurait enregistré 900 hospitalisations par jour et plus de 3000 décès la semaine dernière».

En ce qui concerne la «contribution santé», François Legault a confirmé qu’un projet de loi sera déposé et fera l’objet de débats à l’Assemblée nationale. L'intention n'était aucunement «de faire mal aux personnes qui sont mal prises» comme les itinérants et les personnes avec des troubles mentaux, a précisé le chef du gouvernement. Le projet de loi sera déposé au début du mois de février.

Québec a aussi annoncé de nouvelles mesures totalisant 500 millions de dollars pour aider le personnel dans les hôpitaux de la province. 

Retour en classe 

Rappelons que la santé publique a donné son feu vert, mercredi soir, pour le retour en classe des étudiants du Québec.

Le ministère de l'Éducation a prévu un plan de contingence face au «grand nombre» d'absences du personnel scolaire causée par des infections de COVID-19. Ce plan prévoit que les centres de services scolaires et les commissions scolaires devront identifier des personnes-ressources dans les écoles (enseignant mentor, enseignant ressource, etc.), mais aussi à l’extérieur de l’école comme l’organisme Alloprof ou des parents qui se porteraient volontaires pour soutenir les étudiants lors d’absence d’un(e) professeur(e).

«Ça ne sera pas parfait», a laissé entendre le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, lors du point de presse de cet après-midi.

«Les prochaines semaines vont nécessiter des ajustements. Je veux aussi faire appel à l’indulgence des parents. Le réseau scolaire va faire au mieux avec les outils qu'on lui a donné.» -le ministre Jean-François Roberge

WalMart réagit

L'imposition du passeport vaccinal dans les magasins à grandes surfaces au Québec fait réagir WalMart Canada. 

Le géant américain du commerce de détail souhaite analyser le jugement avant de se prononcer sur la règlementation. 

Dans un message envoyé sur Twitter durant la conférence de presse, WalMart a écrit qu'elle ne demanderait pas le passeport à ses clients ce qui a semé une certaine confusion au sein des consommateurs. 

La chaine a par la suite précisé vendredi que «Depuis le début de la pandémie, Walmart a déployé tous les efforts possibles pour assurer un environnement sécuritaire pour ses clients et associés et pour se conformer aux exigences gouvernementales. Assurer une expérience client sécuritaire reste une priorité absolue. Suite à l’annonce d’hier, nous prendrons le temps d’analyser soigneusement le décret du gouvernement à venir.»

(Avec la collaboration de Noovo Info et avec les informations de la Presse canadienne)