MESURES SANITAIRES : Québec durcit le ton et imposera des amendes aux citoyens

Masque-CTV News Montréal

Le premier ministre François Legault en a assez de voir une minorité saboter les efforts de la majorité dans la lutte contre la COVID-19. Il serre la vis aux récalcitrants en imposant des amendes, dès samedi, à ceux qui refuseront de porter le masque dans les endroits publics.

Les policiers auront le pouvoir de remettre directement une contravention. Le montant des amendes reste à préciser, mais on veut envoyer un message clair à ceux qui continueront de défier les règles. Le gouvernement Legault se dit préoccupé par la hausse des cas de COVID-19 depuis la rentrée scolaire. La surveillance sera accrue dans les espaces publics intérieurs, particulièrement dans les zones jaunes comme Laval, l'Estrie, l'Outaouais et la Capitale-Nationale. 

«C'est sérieux et ce n'est pas vrai que quelques individus irresponsables vont mettre à risque tout ça.» 

- François Legault

Aucun changement n'est prévu pour l'instant en ce qui concerne les rassemblements privés. Le gouvernement Legault fait confiance au bon voisinage pour dénoncer les cas importants. 

Des précisions seront apportées, demain, lors d'une conférence de presse par la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault. Par mesure de sécurité, la vice-première ministre ne se trouve jamais dans la même pièce que son patron François Legault.

UNE INTERVENTION POUR LES BARS ET LE SPORTS-ÉTUDES ?

Pour le premier ministre Legault, il n'est pas question de revenir au confinement mur à mur du printemps passé. Il n'exclut pas néanmoins des interventions à la pièce dans certains cas comme les bars. À Québec, plus de 80 personnes ont contracté la COVID-19 après une soirée karaoké au bar le Kirouac le 23 août dernier.

«Ce qui est malheureux, c'est qu'une majorité de bars font un bon travail pour respecter les consignes, mais d'autres ne font pas un bon travail comme les karaokés(....) On n'hésitera pas à agir, mais pour l'instant on n'a pas l'intention d'intervenir à court terme » -François Legault

Le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge adressera également la situation du sports-études, demain, en conférence de presse. Après un tollé de protestations, le premier ministre a décidé de limiter la pause au 14 septembre (lundi) plutôt qu'au mois d'octobre comme c'était initialement prévu. 

Certains programmes situés en zone jaune pourraient être retardés.