Meurtre d'un ado à Laval: l'accusé mineur pourrait écoper d'une peine pour adulte

Un ado de 15 ans est décédé après avoir été poignardé vers 20h le 1er janvier à Laval.

L'adolescent accusé du meurtre non prémédité d'un jeune de 15 ans, dans un parc de Laval le 1er janvier dernier, pourrait écoper d'une peine d'emprisonnement pour adulte. 

La Couronne confirme qu'elle en fera la demande si le jeune homme, maintenant âgé de 17 ans, est reconnu coupable. 

Cela équivaudrait à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant sept ans. La peine maximale pour un mineur est plutôt de sept ans, avec quatre ans en garde fermée. 

L'accusé aurait poignardé à mort sa victime à la suite d'une bagarre qui a dégénéré au parc Marc-Aurèle-Fortin. En plus de l'accusation de meurtre au 2e degré, il fait face à des chefs de voie de fait armé et de possession d'arme dans un dessein dangereux.

L'accusé veut être libéré durant les procédures

L'audience pour l'enquête sur remise en liberté du jeune Lavallois a débuté mardi à la chambre jeunesse de Laval. Il est détenu depuis son arrestation en janvier.

Les deux familles impliquées dans cette histoire étaient présentes, ce qui rend les procédures très émotives, selon différents médias sur place.

Quatre nouveaux chefs d'accusation ont été déposés contre le suspect en lien avec un événement qui n'est pas relié au meurtre. Il est accusé de voies de fait, voies de fait armées, extorsion et menaces envers un autre mineur. 

Puisque l'affaire se déroule en chambre jeunesse, la poursuite doit prouver au juge la nécessité que l'accusé demeure détenu durant les procédures judiciaires. La preuve présentée ne peut être divulguée en vertu d'une ordonnance de non-publication.

L'audience doit se poursuivre jeudi.